le blog_entête-1

“Labo Proto Transfo”® et les réseaux apprenants SNCF

Posted by Imfusio on 26/06/17 15:21

Publié le 20/02/2014 | Mis à jour le 26/06/2017

Grâce au croisement permanent de ses activités de conseil et de recherche, Imfusio a développé un modèle de transformation des organisations qui fait ses preuves aussi bien auprès de ses clients et partenaires que des milieux académiques en sciences de gestion. “Labo Proto Transfo”®, c’est son nom, est le fruit inédit d’un travail de longue haleine d’analyse et de modélisation, nourri par des missions auprès de clients comme Leroy Merlin France, Kiabi, Happychic, GDF-Suez… et intégrant des apports reconnus tels que la loi de diffusion de l’innovation par Rogers.

Read More

Topics: Retour d'expérience, R&D

La R&D revient chez Imfusio !

Posted by Imfusio on 23/01/17 16:14

Notre modèle de transformation LABO-PROTO-TRANSFO étant reconnu comme innovation à part entière, nous avons accueilli Pascale Gentil début décembre dans le cadre du Crédit Impôt Recherche (CIR). Chercheuse en Economie et Management (Université Rennes 1), la mission principale de Pascale sera de nourrir le modèle LABO-PROTO-TRANSFO à travers les questions :

Read More

Topics: Communiqué, R&D

Sometrics : un outil simple pour réconcilier humain et performance

Posted by Colette Schauber on 23/01/17 15:51

2017, c’est l’année Sometrics pour Imfusio. Labellisé FINANCE INNOVATION en juillet 2016, cet outil vous permet de réconcilier humain et performance !

Fort de 15 ans de R&D auprès des entreprises, Sometrics repère les causes profondes qui impactent votre performance pour vous guider vers des solutions personnalisées et pérennes.

En quelques semaines seulement, vous profitez d’un état des lieux, à travers une cartographie précise de votre culture managériale, mais aussi des recommandations qui en découlent, afin de monitorer au plus juste votre transformation organisationnelle.

Vous retrouverez toutes les informations sur notre site dédié : sometrics.co/

Et pour en parlez ensemble, prenez rendez-vous avec nous !

 
Read More

Topics: Sometrics, Mesure d'impact

La transformation digitale, tête-coeur-tripes

Posted by Colette Schauber on 18/10/16 16:36

Ils sont partout : plan digital, transformation numérique, réseau social interne… s’élèvent au rang de mantra des organisations, sous la houlette de Chief Digital Officers rapidement devenus incontournables.

Read More

Topics: Retour d'expérience, Inspiration, Humeur

Nouvelles Fraîches de nos Learning Expeditions à Barcelone !

Posted by Imfusio on 05/10/16 16:41
 

Chers explorateurs, Chères exploratrices,

Voici quelques bonnes raisons de célébrer nos Learning Expeditions barcelonaises : Une nouvelle web, une vidéo et ce printemps dernier 3 nouvelles LE sur la transformation des organisations avec l’entreprise SOMFY et la Business School Sup Ventes.

Chaque Learning Expedition est une nouvelle aventure pour laquelle nous activons notre réseau sur Barcelone et où nous mettons tout notre savoir-faire de design et de processus en intelligence collective afin de générer des résultats tangibles pour nos explorateurs.

En quoi consiste ce processus inspiré de l’innovation ouverte et du design thinking.

Nos Learning Expeditions sont des expériences qui consistent à mélanger des ateliers de travail avec des rencontres inspirantes tout en pratiquant méthodologies d’intelligence collective. Là où les thématiques choisies par les groupes que nous accompagnons, nous permettent de faire des propositions de rencontres avec des professionnels locaux ayant dans leur parcours une expérience significative en rapport avec les enjeux. En complément de ces rencontres, nous facilitons des formats informels de dialogue qui génèrent une écoute privilégiée et permettent à la confiance de s’installer naturellement.

Ce que l’expérience nous montre durant nos accompagnements en intelligence collective, c’est surtout la valeur ajoutée de ces expériences “out of the box”. La transformation des organisations digitale mais aussi culturelle, a besoin de ces processus d’innovation ouverte, et les formats de Learning Expeditions peuvent en cela, se convertir en une étape stratégique de ces transformations.

A titre d’exemple, nous avons réalisé une video lors d’un atelier avec des étudiants en Ingénierie d’affaires de l’école SupV. Le format d’immersion type “Hackaton” consistait ici à inviter une entreprise afin qu’elle soumette aux participants un ou plusieurs enjeux business. Dans ce cas, le retour fut extrêmement riche car parmi les 17 participants, plus d’une dizaine d’entreprises étaient représentées permettant une grande diversité dans les retours d’expérience. Nous avons ainsi pu expérimenter comment ces formats sont de véritables sources d’inspirations tant pour nos hôtes que pour les participants, a priori peu habitués aux approches en intelligence collective ou en active Learning.

Les 3 grandes thématiques explorées ces derniers mois

  • La transformation digitale,
  • l’innovation en management
  • et la durabilité.

Si la transformation digitale est clairement devenu un axe indispensable de transformation tout secteur confondu, l’innovation en management reste le terrain de jeu de nombreux pionniers. Le développement d’un nouveau type de leadership plus collaboratif et donc plus cohérent par rapport à l‘émergence de la complexité organisationnelle, demande de plus en plus d’effort sur des aspects humains et de culture managériale. Grâce aux Learning Expeditions nous pouvons aider et accompagner à l’émergence de nouvelles postures managériale qui viendront servir les complexités métier d’aujourd’hui et de demain.

La ville de Barcelone jouit d’une forte notoriété comme Smart City. On y trouve de nombreuses occasions de parler du tourisme durable, des bâtiments intelligents ou de façon plus générale de l’économie circulaire… : c’est ainsi au coeur d’une véritable mine d’inspiration qu’Imfusio Barcelona vous propose de plonger.

En attendant la prochaine LE, nous adressons un grand merci à tous nos hôtes sans lesquels ces Learning Expeditions et ces espaces de transformations ne verraient pas le jour.

Read More

Topics: Communiqué, Inspiration

Sometrics obtient le label mondial Finance Innovation !

Posted by Imfusio on 23/06/16 16:53

Savez-vous combien coûte à votre organisation le décalage entre l’autonomie souhaitée des collaborateurs et la réalité managériale ?

C’est ce qu’il est désormais possible de mesurer grâce à Sometrics, un outil mis au point par Imfusio et René Rupert.

Nouvel outil incontournable du cadrage des transformations managériales, Sometrics a obtenu en mai 2016 le label du pôle de compétitivité mondial Finance Innovation, dans la catégorie Economie Sociale et Solidaire.

Sometrics s’est démarqué par son caractère innovant, par la portée de ses champs d’applications, ainsi que par son potentiel de développement. Le jury a également salué la vision d’Imfusio, ses actions pour la transformation des organisations, son engagement en faveur d’une économie du Mieux ainsi que son mode de gouvernance interne , preuve de la cohérence entre le discours et les actions.

Sometrics met en lien direction financière et direction RH, qui peuvent enfin travailler sur des stratégies de transformation en partageant des points de repères communs. C’est à la fois un outil de diagnostic pour cadrer une démarche de transformation, et un outil de suivi et de pilotage pour mesurer et rendre visible l’avant/après, en termes humains, organisationnels et financiers.

Sometrics s’adresse à tous types d’organisations. Il peut être utilisé sur l’ensemble d’une organisation ou sur des périmètres plus restreints (une direction, un département, une filiale, etc).

Toute l’équipe Imfusio est heureuse et fière de l’obtention de ce label, qui fait d’elle un membre officiel de la communauté French Tech, adossée à Finance Innovation.

Pour découvrir ce que votre organisation a à gagner à se transformer, rencontrons-nous !

Read More

Topics: Communiqué, Sometrics, Mesure d'impact

Transformation, pouvoir et amour

Posted by Ségolène Guitton on 17/05/16 00:00
 

Tout commence avec la découverte d’un l’atelier proposé par Adam Kahane sur “la méthodologie des scénarios”, à l’occasion de la sortie son livre : Les scénarios pour la transformation.

 

Galvanisé.e.s par l’enthousiasme de l’imfusienne (Audrey Jammes) qui avait participé à cet atelier passionnant, nous nous sommes toutes et tous plongé.e.s dans un autre ouvrage d’Adam Kahane :Pouvoir et Amour, théorie et pratique des transformations sociétales.

Une RÉVÉLATION !

Pouvoir et Amour : comme une évidence !

Le ton est donné dès la page post dédicace, avec cette citation de Martin Luther King :

Le pouvoir bien compris n’est autre que la capacité à réaliser ses objectifs. Il constitue la force nécessaire pour amener le changement, sociétal, politique et économique… Et l’un des grands problèmes de l’histoire est que les concepts de l’amour et du pouvoir sont généralement considérés comme des polarités qui s’opposent. Ainsi l’amour est-il trop souvent assimilé à l’abandon du pouvoir et le pouvoir au déni de l’amour. Le temps est venu de remettre les choses à plat. Il nous faut maintenant réaliser que le pouvoir sans amour est inconscient et abusif, et que l’amour sans pouvoir est affectif et anémique. … C’est justement la collision du pouvoir immoral et de la moralité sans pouvoir qui constitue l’une des crises majeures de notre temps »

Au fil des 196 pages, nous retrouvons notre cher “tête-coeur-tripes”, et toute l’adaptabilité et la patience dont on doit faire preuve lorsque l’on touche à des transformations, qu’elles soient organisationnelles ou sociétales. Car c’est bien l’humain qui est au centre, avec toute sa beauté et sa complexité.

Les facilitateurs.trices ne peuvent en effet se contenter de méthodes et d’outils : être empathiques, aimer l’autre, s’accorder en continu, font partie des compétences relationnelles à côté desquelles ils.elles ne peuvent passer. Et ce savoir-être ne va pas sans droit à l’erreur, sans cette part d’imperfection qui peut parfois inquiéter nos clients et qui est pourtant un passage nécessaire et si utile!

Facilitateur/trice = guerrier + sage-femme

Dans son livre Adam Kahane ne fait justement pas l’impasse sur ses échecs, ses peurs et ses tâtonnements en tant que facilitateur. C’est ce qui fait de ce livre un objet d’authenticité.

“Dans une société confrontée à des changements rapides, le développement de compétences d’apprentissage en continu et en co-création est plus important que le développement des stratégies elles-mêmes”

Vous l’aurez compris, Adam Kahane est un auteur à découvrir, lire et relire ! Bonne lecture et faites-nous part de vos impressions :)

Power without love is reckless and abusive,
and love without power is sentimental and anemic."

Power at its best is love implementing the demands of justice, and justice at its best is power correcting everything that stands against love.” -Martin Luther King Jr.

 
 
 
Read More

Topics: Inspiration

Transformer la société ? C’est à notre portée !

Posted by Audrey Jammes on 10/05/16 00:00

A l’occasion de la sortie du livre Les scénarios pour la transformation *, j’ai assisté à l’atelier-conférence d’Adam Kahane à Paris le 15 mars dernier et j’en suis sortie vivifiée et confortée :

  • On peut faire évoluer notre société,
  • et on sait faire.

Outre mes actions en tant que consultante-facilitatrice chez ImFusio, j’ai depuis longtemps une réelle appétence pour les transformations sociétales en mode collaboratif. A travers cette journée, j’ai été confortée dans mon envie de passer concrètement à l’action — POUR DE VRAI :

C’est VRAIMENT POSSIBLE de faire évoluer l’environnement dans lequel nous vivons, de façon consciente et collaborative — ON PEUT :

Les quelques exemples d’intervention à l’international donnés par Adam Kahane démontrent qu’il est possible d’opérer des transformations à l’échelle de la société sur des sujets précis mais vastes, tels que la lutte contre les drogues, la démocratie…

Voici quelques éléments, récoltés lors de la présentation d’Adam Kahane, pour bien commencer un processus de transformation et avant de travailler sur des scénarios :

  • S’assurer qu’un ou plusieurs acteurs ne sont pas déjà en mesure de mener des actions simples et rapides pour transformer le système en question,
  • Identifier les acteurs clés représentatifs de la diversité de ce système,
  • S’assurer de la réelle volonté de ces acteurs de transformer le système et plus seulement de s’y adapter,
  • “Evaluer le bon timing”, c’est-à-dire le temps nécessaire pour le processus de transformation,
  • Prendre le temps d’observer à la fois le système et ce qui se passe en dehors du système,
  • Définir le processus de décision final,
  • Co-construire les questions clés à se poser

Et qu’est-ce qui fait que les démarches de transformation en intelligence collective FONCTIONNENT VRAIMENT même à grande échelle ?

Parce que l’implication des acteurs concernés garantit l’évolution d’intentions individuelles vers des intentions collectives. Le processus d’intelligence collective mené tout au long de la démarche “ne produit pas seulement de nouvelles idées mais aussi de nouvelles relations”. En effet, “après ces expériences, les intentions individuelles évoluent” et l’engagement des acteurs dans la mise en oeuvre de la transformation co-construite est d’autant plus fort.
Parce que l’implication des acteurs concernés garantit le passage des intentions aux actions. Les acteurs du système, en s’engageant dans une telle démarche sont persuadés qu’il n’est plus d’autre solution que de collaborer pour faire évoluer le système. Leur engagement dans la mise en oeuvre de la transformation est d’autant plus prégnant.

La collaboration est toujours une 2ème option.”

Nous sommes CAPABLES de faire évoluer notre environnement, à l’échelle de nos territoires, de la France, de l’Europe et au-delà — ON SAIT :

Chez Imfusio notamment, les démarches de transformation mises en oeuvre depuis 6 ans ont fait leurs preuves, dans un souci d’évolution permanent. Et, ce qui m’a stupéfaite, sans me surprendre vraiment, c’est la cohérence de nos démarches avec celle présentée par Adam Kahane, en termes de conditions de réussite, de processus et surtout de questions à se poser.

Je ressors de cette journée, confortée dans l’idée que nous pouvons mettre notre expertise au service de systèmes et non seulement au service d’organisations. Forts de notre capacité chez Imfusio, à accompagner la pérennité d’une transformation et à transmettre les savoir-faire en matière de travail collaboratif quotidien, ma rencontre avec Adam Kahane me conforte dans mes envies à la fois personnelles et professionnelles de travailler et d’agir sur des sujets de société !

Instances gouvernantes, instances représentatives, élu-e-s, administrations… quand vous estimerez que vos problématiques sont assez complexes pour ne plus pouvoir être résolues par des experts et que la collaboration des acteurs concernés est nécessaire, appelez-nous, venez nous voir !

Ne doutez jamais qu’un petit groupe de personnes peut changer le monde. En fait, c’est toujours ainsi que le monde a changé." - Margaret Mead, anthropologue


  • Dans ce livre, Adam Kahane revient notamment sur l’application de “la méthodologie de la planification par les scénarios” qui a permis à la compagnie pétrolière Shell de s’adapter aux crises pétrolières. Inspiré entre autre de cette expérience, il a fait évoluer sa méthodologie dans des contextes de réconciliation nationale à travers le monde après des guerres civiles (Guatemala, Colombie) ou dans la période de transition démocratique dans l’Afrique du Sud du post-apartheid.
Read More

Topics: Inspiration, Mesure d'impact, Humeur

Réinventons notre rémunération !

Posted by Yaël Guillon on 28/04/16 00:00

Le mois dernier, en bons corporate hackers que nous sommes chez Imfusio, nous avons rendu réel la possibilité de (ré)inventer notre rémunération.

Read More

Topics: Insider, Retour d'expérience, Inspiration

Se transformer : vivre avant de voir

Posted by Nathalie Nowak on 20/04/16 00:00
 

Dans une démarche de transformation, vous achetez ce qui se voit et pourtant la valeur réside dans ce qui se vit !

Dans une démarche corporative accompagnée ou non, on s’intéresse principalement aux points d’étapes, ces fameuses réunions qui nous mobilisent tous et qui nous permettent de nous aligner dans la même direction…

Souvent l’offre de service adressée au commanditaire de cette démarche présente une ligne de temps qui annonce un lancement (kick-off), quelques rendez-vous intermédiaires et un séminaire au vert (un lac-à-l’épaule). Les pages suivantes de l’offre développent les étapes et précisent une éventuelle méthode.

C’est tangible, ça se voit, ça se paye !

Ces étapes font office de garde-fou ou balises afin de se mettre en mouvement dans une démarche qui est calibrée avec un début et une fin.

Et c’est valable pour tout type de démarche : un programme de digitalisation, un rapprochement d’équipes, un nouvel outil, un changement de gouvernance, une planification stratégique, un processus d’innovation, un défi de relève, un projet x ou y…

Ca rassure et ça permet aussi de circonscrire l’enjeu visé dans une durée et un budget donnés. Légitime !

Ceci dit, c’est pourtant tout ce qui ne se voit pas qui va permettre la réussite de la démarche. Cette fameuse partie immergée de l’iceberg que beaucoup, en management, nomment le « mou » (le soft, ce qui se ressent, ce qui se vit) en opposition au « hard » (ce qui se voit).

Ce qui se passe…

  • entre deux étapes
  • entre deux collègues
  • entre deux portes
  • entre deux remarques interprétées pareil ou différemment
  • entre le début et la fin d’une étape,
  • etc…

…Est inter-dépendant des étapes indiquées sur la ligne du temps de la démarche.

Et lorsqu’on dit « faites confiance au processus », j’ajoute souvent : « et faites-VOUS confiance ». Car entre les étapes « officielles », il y a tout le « off ». Ces fameux intervalles, entre deux-prises qui vous replacent dans votre réalité, dans votre quotidien.

Une démarche de transformation tient sa réussite aux bruits de couloir, aux croyances révélées fondées ou infondées, aux barrières qui tombent, et à celles qui se lèvent, aux questions qui se posent, aux échanges anodins et furtifs, aux colères et éclats de rire. A cette espèce de vacarme qui sonne comme de la symphonie pour certains, du charabia pour d’autres…

A travers ce « off », on se raconte des anecdotes, on partage ses prises de conscience, on livre ses bonnes pratiques, on se donne envie de chercher plus loin pour optimiser le système autour de nous.

On échange sur nos perceptions de la démarche et ses incidences sur nos façons de travailler et on aborde nos envies d’action, nos aspirations.

Or la question est : comment faire pour que ce « off » s’accorde à la démarche officielle ?
Pour que cela sonne vrai, c’est la mise en cohérence qui compte.

Mais, comment mêler le tangible et l’intangible de la démarche pour arriver à une transformation optimale?

Créer des temps pour permettre de rapporter les apprentissages et les humeurs. C’est en partageant vos ressentis, vos questionnements, vos préoccupations et vos aspirations que vous développez des compétences complémentaires, que vous aiguiserez votre observation, que vous enrichirez votre savoir, votre savoir-faire et votre savoir-être.

Et c’est en répétant ces temps que vous en ferez de véritables pratiques efficaces à titre individuel et pour le groupe.

Pourquoi ne pas vous laisser tenter par des rituels ?
Si vous en doutez, demandez-vous :
- combien de fois en début de réunion, avez-vous rappelé les objectifs de la rencontre et le pourquoi vous y êtes présents ? Combien de fois avez-vous osé déclarer que vous ne savez pas pourquoi vous devez être là ?
- en fin de réunion, prenez-vous 3 minutes pour faire le point individuellement sur ce que vous retenez et partagez-vous avec vos collègues un ou deux éléments de votre réflexion?

A l’ère de l’instantanéité, nous réfléchissons autrement. Les délais sont courts, voire ultra-courts. De multiples process sont introduits et peu de temps laissé à chacun pour se les approprier. Le réflexe courant lorsqu’on évolue en équipe c’est la rédaction d’un compte-rendu au lieu de vivre pleinement une rencontre.

Les choses évoluent à un rythme effréné à tel point qu’on en oublie l’essentiel :

Vivre une expérience au présent.
En étant présent à soi, aux personnes autour et au sujet.
Et ce, sans se demander ce qui sortira de cette réunion.

La trace laissée par une histoire touchante, un schéma qui se construit, un fou-rire tonitruant entre collègues est certainement plus durable qu’un x-ième écrit rangé dans un x-ième dossier. C’est une trace indélébile qui saura donner du sens et relier les gens entre eux et à leurs intérêts partagés.

Dans cet état d’esprit on [l’équipe ImFusio] a souvent recours à ce proverbe indien (que Benjamin Franklin avait repris aussi) :

« Dis-le moi, je l’oublie.
Montre-le-moi, je le retiens.
Implique-moi, je le comprends. »

Auquel nous aimons ajouter :
« Fais-moi vivre l’expérience avec d’autres,
je me l’approprie.
 »

L’appropriation passe par le vécu et une fois le vécu passé, consigner les essentiels est utile à tous.

Le plus universellement pratiqué certainement, c’est l’apéro (le 5@7) entre collègues ! Un véritable souffle pour laisser tomber les masques et partager coups de gueule et coups de cœur avec ses pairs. Un sas de décompression qui laisse place à l’entraide, permet de mieux appréhender certaines contraintes, voire permet d’entrevoir des propositions d’ajustement qu’on n’aurait pas vu la tête sur son ordi.

Plus sérieusement, je reviens à ce bel exemple de l’entreprise Gore qui octroie une demi-journée par semaine pour du « temps de bricolage » utile. Sans cela, les cordes de guitare Elixir (leader du marché), le fil dentaire ou encore des valves cardiaques, n’auraient jamais vu le jour. (lire la Fin du Management de Gary Hamel ou le Point de bascule de Malcolm Gladwell).

Attention cependant à ne pas confondre espaces de libération d’énergie et récréation. Je dis cela car je vois trop d’entreprises qui ont investies dans des espaces dits innovants, intégrant salle de sport, tables de ping-pong, coins salon, pour constater la désertion généralisée… Pour toutes sortes de raisons — à commencer par le « qu’en dira-t-on », avec des remarques comme : « celui-là est toujours en train de s’amuser», ou « j’ai croisé le DRH qui m’a dit qu’après 9h, il ne voulait plus voir personne dans la salle commune ». Libérer les énergies, c’est autoriser l’usage de ces nouveaux services dans l’entreprise. Et le défi est bien d’intégrer dans les pratiques des possibilités de distraction utiles à la performance de l’organisation.

Autres exemples qui ne coûtent rien et qui peuvent rapporter gros :
*Prendre une marche d’une demi-heure avec un collègue pour prendre l’air et surtout en profiter pour progresser dans sa réflexion. Voir article
*Deux rencontres d’équipe debout en début et fin de semaine. Se tenir debout permet d’aller plus vite à l’essentiel et de se mettre en action.
*Débuter une réunion par un 15 minutes de lecture spontanée d’articles suggérés et se donner un autre 15 minutes pour partager un point qui semble pertinent pour la réunion en cours.

Une démarche de transformation cherche à atteindre un objectif chiffrable. ET modifie états d’esprit et comportements des gens.
Une démarche qui veut faire bouger les choses, interpelle, secoue même parfois. Elle crée des vagues que certains prennent plus vite que d’autres.
Elle vise les membres d’une équipe, dirigeants inclus, d’abord et peut-être même clients et partenaires assez vite après.
Chacun doit apprendre à se repérer et à prendre sa place. Les étiquettes inter-personnelles changent… On apprend à se (re)découvrir.
Une démarche de transformation peut rendre vulnérable ou sur-puissant… un risque à contenir. Là je ne saurais que recommander d’adopter une posture d’hôte plus que de héros comme l’illustre si bien Margaret Wheatley, dans son ouvrage. Un hôte se met au service de l’intention visée et des gens en actions. Il questionne plus que d’habitude et s’attache à renouveler ses pratiques.

Dans une équipe, les personnalités et expériences sont différentes… Autorisez-vous à des crispations, des moments de turbulences qui vous feront grandir. Et parlez-en entre vous.

Tout l’enjeu d’une démarche de transformation c’est l’art de passer du Je au Nous et du Nous au Je, en acceptant d’être en quête constante de l’équilibre qui se joue entre :

  • l’individuel et le groupe,
  • Les aspirations, à plus long terme et le vécu en temps réel.

Et tenons pour acquis que “ce qui se vit à l’intérieur, se voit à l’extérieur”.

Read More

Topics: Retour d'expérience, Inspiration, Humeur

A propos du blog Imfusio 

Découvrez ici :

  • notre actu,
  • nos inspirations,
  • nos retours d'expériences.

En lien avec nos sujets de prédilection : 

  • Nouvelles gouvernances
  • Innovation managériale et métier 
  • Future of Work 
  • Economie du mieux 
  • B Corp community
  • Entreprises à mission
  • ...

Abonnez-vous ici !

Articles récents